Loading...
Home2018-07-26T11:29:34+00:00

DERNIÈRES NEWS

HISTORIQUE DES NEWS

QUI SOMMES-NOUS ?

SOS Jeunes – Quartier Libre AMO est un Service d’Aide aux Jeunes en Milieu Ouvert reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les jeunes jusqu’à 18 ans et leur entourage.

EN SAVOIR PLUS

QUELQUES EXPÉRIENCES

Fiches expériences Home

  • Appui à la formation professionnelle – Chercher une formation ne doit pas être un handicap

    Type de réalisation :

    Outil pédagogique, Projet

    Lieu(x) :

    Bruxelles

    Porteur de projet :

    Mélissa Vancaster

    Organisme :

    Bruxelles Formation

    Partenaire(s) :

    Le Phare - Comprendre et parler - Ligue Braille - SABx - SISHAM

    Contact :

    Afficherm.vancaster@bruxellesformation.brussels

    Site web :

    www.bruxellesformation.be

    Vous souhaitez acquérir des compétences professionnelles.
    Vous êtes en situation de handicap.
    Vous avez un trouble de l’apprentissage ou une maladie.
    Bruxelles formation et ses partenaires forment plus de 16000 chercheur.ses d’emploi par an dans des domaines aussi variés que la construction, la vente, la logistique, les métiers de bureau et de services, les services aux personnes, l’Horeca, les langues, le management,…

    Si vous avez besoin d’aide dans vos démarches, un accompagnement spécifique est possible avant, pendant et après une formation professionnelle.

    Cet accompagnement est assuré par les services d’accompagnement bruxellois et se fait en 3 étapes :
    1. Réflexion approfondie sur le projet professionnel du stagiaire : évaluation et orientation.
    2. Soutien individualisé durant la formation : préparation aux tests d’entrée, présence au cours, révision des matières, sensibilisation des formateurs, etc.,
    3. Après la formation : soutien pour la recherche d’un stage ou d’un emploi.

    Ce service est accessible aux personnes souhaitant avoir des informations sur les formations et les métiers qui existent ; évaluer leurs compétences et avoir de l’aide pour déterminer leur projet professionnel ; se préparer aux tests d’entrée des préformations ou des formations professionnelles ; être accompagnées pendant leur formation ; être soutenu dans leur recherche d’emploi après leur formation.

    Infos et contact :
    Mélissa Vancaster
    Cité des Métiers de Bruxelles
    Avenue de l’Astronomie, 14
    1210 Bruxelles (Madou)

  • Expérience de travail chez les Petits Riens

    Type de réalisation :

    Projet

    Lieu(x) :

    Bruxelles, Namur, Liège

    Porteur de projet :

    Saporito David

    Organisme :

    Les Petits Riens ASBL

    Partenaire(s) :

    Contact :

    Afficherdavid.saporito@petitsriens.be

    Site web :

    https://petitsriens.be/

    Tu souhaites acquérir une expérience professionnelle formatrice ?

    Au sein des Petits Riens, il existe une série de métiers pour lesquels nous engageons régulièrement des personnes éloignées du marché classique de l’emploi.

    Tu feras partie d’une équipe dynamique et diversifiée et tu seras formé au métier qui t’intéresse. Pendant toute la durée de ton parcours chez nous, tu seras accompagné pour développer les compétences et l’autonomie nécessaires pour décrocher le job de tes rêves.

    Liste des métiers possibles :

    • Trieur d’objets divers
    • Trieur de textile
    • Manutentionnaire / ouvrier polyvalent dans le centre de tri textile
    • Magasinier au stock du centre de tri
    • Magasinier au magasin central
    • Agent d’entretien
    • Vendeur polyvalent dans une boutique textile
    • Vendeur polyvalent de meubles
    • Vendeur polyvalent d’objets divers
    • Vendeur polyvalent d’articles pour enfants
    • Vendeur polyvalent en librairie
    • Commis de cuisine de collectivité
    • Chauffeur convoyeur
    • Réparateur de gros électroménager
    • Assistant administratif
    • Valoriste en ressourcerie

    Nous proposons une expérience de travail à durée déterminée sous forme d’un volontariat, d’un stage découverte ou d’un contrat d’insertion (Contrat d’Adaptation Professionnelle, Article 60, Stage First ou ACS Insertion).

     

    Tu es intéressé ? Prends contact avec nous via l’adresse email david.saporito@petitsriens.be . Envoie-nous ton CV et lettre de motivation en indiquant le poste visé.

     

    Brève description des Petits Riens :

    L’ASBL Les Petits Riens est une entreprise d’économie sociale dont la mission est d’accompagner les personnes en difficulté afin qu’elles gagnent de l’autonomie de façon durable.

    Cette entreprise vend des articles (vêtements, meubles, livres, objets de tout sorte…) de seconde main. Pour ce faire, les Petits Riens reposent sur un modèle à 3 piliers : la collecte de dons, le tri et la vente. Nous collectons 8000 tonnes de don chaque année et avons 30 boutiques de seconde main.

    Depuis sa création en 1937, l’activité économique des Petits Riens alimente les actions de lutte contre la pauvreté. Les Petits Riens ont, en effet, 12 projets sociaux qui visent la réintégration durable des personnes précarisées de notre pays. Chaque année, grâce aux bénéfices des magasins, c’est notamment près de 350 sans-abris qui séjournent dans nos 2 maisons d’accueil et 400 familles précarisées qui sont aidées par nos services sociaux. Ce sont également près 700 personnes en insertion qui, dans nos camions, ateliers de tri et boutiques reçoivent une formation, qui leur permettra de trouver un jour une place sur le marché de l’emploi.

    En plus de financer des actions sociales, l’activité économique est elle-même intrinsèquement sociale. D’abord parce qu’elle permet une insertion professionnelle à des centaines de personnes en marge du circuit du travail classique. Ensuite, parce que les magasins des Petits Riens sont accessibles à toutes les bourses. Enfin, parce que l’asbl offre des bons d’achat à des personnes en difficulté dont le besoin est reconnu.

     

Envie d’en voir plus ou de partager une expérience ?

CLIQUEZ ICI
« Une invitation pour s’inspirer les uns des autres »
« La transition un projet personnel à construire »
« Pour réussir une intégration, il faut bien penser l’accueil du jeune en amont »